Ma sélection
Vous devez ouvrir un compte pour faire une sélection

Se connecter ou créer un compte

Quand Bineau Maison revisite la Toile de Jouy

Voici un motif qui traverse le temps ! Juste deux siècles d’existence et toujours dans l’air du temps. Classique, la toile de Jouy ? Pas si sûr ! Revisitée en couleurs pop, déclinée sur des assiettes, des cabans, réinterprétée sur des abats-jour, elle quitte les sentiers battus et on la retrouve partout.

 

Un peu d'Histoire

En 1760, l’allemand Oberkampf fonde sa manufacture de textile à Jouy-en-Josas. La technique d’impression des étoffes étant à l’origine monochrome, on compense cette monotonie des couleurs par une abondance de motifs qui racontent des “histoires”. Ces “toiles à sujets historiés” mettent d’abord en scène des parties de campagne ou de pêche, ou encore des personnages placés dans des situations de la vie quotidienne.
Mais si l’on évoque la toile de Jouy, on ne peut passer sous silence les scènes galantes, voire coquines ou libertines, qui illustraient déjà les toiles du 18ème siècle. Si la manufacture d’Oberkampf a fermé ses portes en 1843, le succès de la toile de Jouy perdure.

 

La toile de Jouy aujourd'hui

Son image s’est dépoussiérée par un choix de couleurs qui suit naturellement toutes les tendances de la déco.
Chez Bineau Maison, le best seller s’appelle « Histoire d’eau » et se décline dans les tons de bleu, gris, rouge, beige avec deux nouveautés : Terracotta et rose poudré.

Parmi les éditeurs, Manuel Canovas propose une gamme assez flashy de rose fushia et orange à coordonner avec leur papier peint, que l’on peut aussi trouver en parme, vert d’eau, gris et rouge carmin.
Il existe également de nombreux modèles chez Initiales ainsi que chez Casadéco, avec leur collection « Amboise ».


A imaginer dans une pièce esprit boudoir, petit salon intime avec une bergère ou un crapaud, quelques beaux livres… On a envie de dire oui à la toile de Jouy.

Le Mag